L’isolation du toit, pour éviter de jeter l’argent par les fenêtres !

La toiture d’une maison peut représenter jusqu’à 30% des déperditions de chaleur : pourquoi ? Très simplement car l’air chaud est plus léger que l’air froid, il monte donc dans votre habitation. Soit il stagne dans les pièces du haut, soit il s’échappe si c’est mal isolé. La facture peut très vite être salée en cas de mauvaise isolation de vos combles aménagées ou de votre toit. Découvrez toutes nos solutions d’isolation pour votre habitation, notamment les combles et la toiture.

isolation toit

Si vous menez des réflexions sur l’isolation de votre maison, concentrez-vous sur le toit en premier, pour des raisons d’efficacité d’abord, mais aussi de simplicité (si vous faites vos premiers pas dans l’isolation, c’est beaucoup plus facile d’isoler des combles ou un toit que d’isoler des murs !)
Isoler la toiture ou les combles est le premier moyen de faire des économies d’énergie mais cela représente un tout petit investissement. Il faut compter un budget de 20 à 70€ le m2 (selon le fait que vous isolez des combles perdus ou aménageables). Si votre habitation est ancienne et que l’isolation est vétuste, ne réfléchissez pas trop, non seulement il fera plus chaud chez vous, mais en plus cette somme dépensée par m2 sera rentabilisée en moins de 5 ans.

Récemment, nous avons rencontré un habitant dans l’Oise, qui avait réhabilité de vieux bâtiments pour en faire un cabinet médical. La toiture était en parfait état et la rénovation à l’intérieur donnait un très beau cachet au lieu. Un cadre de travail magnifique, mais des hivers rudes. Un an après la finition de ces travaux, il ne comprenait pas pourquoi il dépensait 2500 euros d’électricité par an et que la température intérieure n’excédait jamais 15 degrés (avec les radiateurs qui tournent)

La pièce principale comportait une énorme cheminée à l’ancienne, et une ouverture directement sur les poutres du toit. Les murs étaient parfaitement isolés, mais pas le toit, ni la cheminée. Pour gagner en confort, il a fallu détecter les ponts thermiques d’abord, puis les corriger. La cheminée ne pouvait pas être la seule responsable de la perte de chaleur ! L’isolation par le toit a été mal faite, c’est indéniable !

Le problème après travaux, c’est que pour isoler par l’intérieur, il faut tout démonter ! Pour éviter de faire tomber le plaquo et fermer le cabinet médical le temps des travaux, la solution choisie a été de poser une isolation par la toiture.

Isoler les combles ou la toiture : les avantages

Pour faire des économies

Comme nous le disions en introduction, 30% de la chaleur s’échappe par le haut. En isolant le toit de votre maison, vous allez tout d’abord faire des économies d’énergies sur la facture de chauffage.

isolation-toit

Pour avoir plus chaud l’hiver

Chauffer moins et avoir plus chaud : c’est souvent ce qu’on remarque quand la maison est bien isolée par le toit. Dans le cas de notre client, il nous dit qu’après travaux, les radiateurs ne sont pas tous allumés et qu’il fait bien plus chaud chez lui

Pour ne pas avoir trop chaud l’été

Quand on parle d’isolation, on pense souvent à l’hiver et au froid. Mais les températures estivales sont aussi problématiques. Une pièce mal isolée peut vite devenir un four en cas de canicule. Non pas parce que la température de vos radiateurs ou du feu de cheminée va monter, mais tout simplement car c’est le toit qui reçoit le plus de rayonnement solaire ! Les températures sous la toiture peuvent atteindre 60 à 70 degrés, il est donc primordial d’isoler correctement pour empêcher que la chaleur pénètre trop à l’intérieur.

Isoler à tout prix oui, mais à quel prix ?

Isoler par l’intérieur peut être fait soi-même. Selon le fait que vous isolez des combles aménagés ou des combles perdus, ce n’est pas le même prix. Pour des combles perdus, il faut compter environ 12 euros le m2 pour de la laine de verre ou de roche (30 cm d’épaisseur). Pour de l’isolant en fibre de bois, cela chiffre plus autour de 40 euros le m2.
Sachez que pour la rénovation d’un logement principal, vous pouvez bénéficier d’une réduction sur l’achat des matériaux pour les murs mais aussi pour les sols et les toitures. Le crédit d’impôt s’étend aussi sur le coût de la pose de l’isolant. Comme notre société bénéficie de la certification et la mention “Reconnus Garant de l’Environnement” (RGE) délivrée par Qualibat, ces 30% sont pris en charge si vous faites appel à nous.
Cette période de crédit d’impôt isolation a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2015, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations à ce sujet. Il n’y a pas de conditions maximum de ressources et le montant est à déduire directement du montant total à payer aux impôts. Ce dispositif fiscal est valable pour les combles perdus comme pour les combles aménagés.

L’isolation du toit par l’intérieur

Si les combles sont aménageables ou aménagés, la méthode la plus courante est celle que vous allez utiliser pour les murs de votre maison. En posant des rails, vous allez pouvoir glisser des rouleaux de laine de verre entre la toiture et vos murs intérieurs finis (plaquo, bois etc). Encore plus pour les combles que pour les murs de l’habitation, vous allez devoir trouver le juste milieu entre « isolation parfaite » et « minimum de place » si vous ne voulez pas perdre trop de cm2. Est ce qu’il faut mieux mettre 30 cm d’un isolant moins cher ou 15 cm d’un isolant plus fin, plus efficace mais aussi plus cher ? A vous de faire le calcul. Il existe des multiples solutions isolantes permettant de ne pas trop rogner votre espace aménagé, n’hésitez pas à faire appel à nos experts.

Si les combles sont perdus (c’est-à-dire que vous ne pourrez jamais les utiliser en tant que pièce), rien ne sert de se concentrer sur la toiture en elle même, vous pouvez directement poser l’isolant sur le sol en une ou deux couches (il peut être disposé aussi directement sous le plancher (ce qui compte c’est de conserver la chaleur qui va monter de la pièce du dessous) .
L’isolant le plus couramment utilisé est la laine minérale, que vous déroulez et découpez dans vos combles.
Parmi les isolants qui ont d’excellents résultats, comparez avec les plaques de polystyrene. Economique, il vous en coûtera plus ou moins 10€ le m2 pour une épaisseur de 10cm.

Tous les isolants ne conviennent pas à tous les types de revêtements : certains sont plus faciles à appliquer et d’autres sont plus efficaces par rapport à leur emplacement. On ne met pas un même isolant sur un toit que dans une cloison ou sous un plancher !

Pour les combles perdus, les rouleaux d’isolants en rouleaux ou en flocons font l’affaire. Pour les toitures en isolant par extérieur, nous vous conseillons des panneaux (méthode sarking par exemple)

L’isolation par l’extérieur

sarking

Ainsi, comme dans l’exemple de notre isarien, il n’est pas besoin de vider l’espace, de faire des découpes ou de trouver les ponts thermiques : que ce soit pour un espace aménagé ou perdu, vous pouvez isoler par le toit. Autre avantages : vous ne cassez pas les plafonds pour poser votre isolant, « simplement » vous ouvrez le toit. En réalité ce n’est pas aussi simple. Faites appel à un spécialiste pour accéder à votre toiture. Même si il n’est pas compliqué de poser un isolant sur le toit (que ce soit des plaques en fibres de bois ou des rouleaux) il faut faire appel à un couvreur pour démonter les tuiles et les reposer correctement. Il en va de l’efficacité de votre toiture !

Quand on parle d’isolation par le toit en 2015, on parle souvent de Sarking. Le prix du matériel est estimé entre 35 et 45 euros le m2, réfléchissez-y si vous comptez rénover complètement la toiture, cela peut être prévu en même temps.

L’avantage du Sarking, c’est d’abord la redoutable efficacité mais aussi le gain de volume. En limitant de poser plusieurs épaisseurs depuis l’intérieur de la maison, vous allez inévitablement gagner de la place. Une dernier avantage et pas des moindres si vous avez l’intention de faire une décoration intérieure originale : l’esthétisme. Avec le Sarking, vous pourrez réaliser des décorations intérieures tendances et design.